top of page
  • Charlotte Costa

Retour sur le stage de pré-examen

Les 24, 25 et 26 février 2023, le KCC a organisé comme à chaque période de vacances scolaires, un stage. Celui-ci avait une saveur particulière, il s'agissait du dernier stage avant le passage de grade annuel.


Retour sur l'événement.



Le principe du stage au KCC


Au KCC, nous avons un petit rituel. Dès que nous le pouvons, le club organise pendant les vacances scolaires un stage de karaté. Le principe de cet évènement autant attendu que redouté par les élèves est plutôt simple. Les stages au KCC c’est : 3 jours de cours de karaté consécutifs permettant ainsi aux karatékas de maîtriser et d’approfondir leurs techniques et katas.


Le dernier stage en date est celui des vacances d’hiver où se sont à la fois réunis les élèves du KCC et ceux de la section karaté du TCMS (Toulouse Cheminots Marengo Sports), dont les cours sont dispensés par Thomas NICOLAS.


Khion, Kata : un travail ciblé sur le passage de grad


L'échéance du passage de grade de la saison sportive 2022/2023 arrive à grands pas. Au KCC, l’examen annuel se déroule la semaine du 11 avril. Le stage d’hiver ou de pré-examen puisqu’il s’agissait du dernier stage avant l’examen a permis aux karatékas présents de perfectionner leur art.


L’objectif principal de ce stage était de travailler précisément les éléments qui seront demandés le jour de l’examen du passage de grade. Thomas NICOLAS, professeur 3e DAN du KCC et du TCMS a ainsi réalisé un enseignement spécifique lors de ce stage. À travers différents exercices de Khion et de Kata, les élèves ont pu grâce à leurs efforts fournis progresser plus rapidement.


Des jeux pour finir les entraînements


Parce que le but n’était pas non plus d’épuiser de toute l’énergie de nos karatékas, les fins des séances étaient rythmées par une partie plus ludique, orientée vers le jeu.


Pour les connaisseurs de l’émission Netflix « 100 % physique », un des exercices consistait comme dans le programme à conserver une balle pendant un certain temps imparti. Nous avons adapté ce jeu avec une balle de crosstraining de 3 kilos. Le gagnant était celui qui au bout d’une minute de jeu avait la balle en sa possession.


Les karatékas ont également pu s’affronter lors de combats souples. À distance de toucher mais sans porter de coups, ils ont pu mettre en pratique avec un adversaire les techniques apprises et/ou approfondies.






Comments


bottom of page